dimanche 7 janvier 2018

Emballages à la cire d'abeille

Le cadeau de Noël de tout le monde cette année (ou plutôt les étrennes vu la date) : des wraps de tissus à la cire d'abeille. Il s'agit de morceaux de tissus imprégnés de cire d'abeille visant à remplacer cellophane et papier d'aluminium pour emballer vos denrées alimentaires diverses et variées ou recouvrir un récipient (à froid, jamais jamais dans le four !).




Testé et approuvé par Philippe et Richard pour conserver les brioches et autres gâteaux bien moelleux. Ils m'en ont commandé un grand modèle de 60 cm de côté pour envelopper leurs fameux Streussels. 

Pour l'utilisation : chauffer le wrap entre les mains et modeler autour de l'objet. Maintenir les mains quelques secondes pour fixer.
Pour l'entretien : un petit coup d'éponge et de produit vaisselle et rinçage à l'eau froide (donc à éviter pour emballer de la viande par exemple).


Les wraps en tissus à la cire d'abeille

Matériel

- une toile de coton fine avec un tissage serré (autour de 70/80 g/m2). Cela fonctionne bien avec de vielles chemises en coton (Merci Jonathan !) ou de vieux draps. Découper des morceaux de la taille de votre choix, attention à ne pas les faire trop grand cela complique un peu la réalisation. J'ai opté pour des rectangles de 35x40 cm environ. Pour recouvrir des bols ou saladiers, vous pouvez opter pour une forme ronde de diamètre 10 à 15 cm plus grand que le récipient.
- de la cire d'abeille ou de la cire végétale pour la version vegan
- un four + une plaque réservé à cet usage + du papier sulfurisé ou un fer à repasser + un morceau de carton ondulé pour protéger la planche + du papier sulfurisé

Je suis également tombé sur une version mélangeant cire d'abeille et térébenthine. Cela donne un produit liquide qu'on peut appliquer au pinceau et évite le chauffage. Je ne sais pas ce que cela change sur la texture du produit fini.

Tutoriel


Remarques
* J'ai volontairement plus chargé mes wraps en cire que ce qui est dit dans les tutos. J'avais fait un premier essais moins ciré, mais une goutte de colorant alimentaire déposé dessus finissait par imprégner le tissus. Un peu limite niveau hygiène... Ceux-ci sont plus déperlants et gardent mieux la forme.
* A titre personnel je préfère la méthode au four. La température de mon fer n'est pas réglable ce qui explique que ça n'ait pas vraiment fonctionné (pas assez chaud ?) et j'ai trouvé qu'il y avait plus de pertes de cire qu'au four.
* Pour une production à la chaîne, j'ai fait un mix des deux méthodes qui s'est révélée assez efficace. Cela m'a permis de préparer la fournée suivante pendant que l'autre était dans le four. J'ai fait un mini-millefeuille : un tissus, de la cire, un tissus. J'ai recouvert de papier sulfurisé et j'ai fait fondre légèrement au fer. Ensuite je les ai mis le millefeuille au four en rajoutant des copeaux de cire sur le tissus du haut, avec éventuellement retournement en cours de "cuisson" et rajout de cire.

samedi 30 décembre 2017

Le gilet d'Agathe

Petite variation slave autour du classique gilet magique en point mousse. 
Un camaïeu de rouges, un soupçon d'orange, quelques fleurs crochetées, des tresses lettones pour les bordures et voici et voilà le gilet d'Agathe






Cela faisait un moment que j'attendais le projet idoine pour utiliser le motif de la tresse lettone, pour le tutoriel c'est par là. Seule modification : pour obtenir une lisière à peu près nette, j'ai tricoté une maille à l'endroit avec les 2 fils en début et fin de rang.

Je me suis aussi un peu enflammée pour le nombre de boutons. J'avais tellement peur que la bordure en jersey ne roulotte que j'en ai mis 11, pour cette longueur 5 auraient largement suffi. 

samedi 16 septembre 2017

La couverture d'Aurélien

Pour Aurélien, tout petit bonhomme né avec un mois d'avance, une couverture hélicoïdale toute douce pour lui tenir bien chaud cet hiver.





Tricot arrêté en cours de route pour pouvoir être livré aux premiers froids - la couverture mesure environ 80 cm de côté - les bleus seront ajoutés l'année prochaine. Il restera encore à broder la constellation d'Orion sur le centre, son deuxième prénom.

Tutoriel à venir incessamment sous peu ...

jeudi 13 juillet 2017

Pendants de papier

Cadeaux d'au revoir pour mes collègues, à chacune selon ses goûts, sa personnalité et mon inspiration.




Pendants en papier vernis

  • Du papier
  • Ce qui vous inspire pour dessiner : crayon, pastel sec, feutre ...
  • Du verni à ongle incolore (j'ai utilisé le vernis "effet gel" de Sephora qui donne une bonne épaisseur et de la tenue aux pendants)

Laisser exprimer votre créativité et faites votre dessin (en n'oubliant pas de faire le dos).
Passer une première couche de verni de chaque côté en laissant bien sécher avant de tourner.
Découper la forme, percer le trou d'accroche avec une grosse aiguille à coudre.
Enfiler le pendant sur une épingle ou un clou pour faciliter sa manipulation.
Passer encore deux couches de verni de chaque côté en laissant bien sécher dans l'intervalle.

Quelques conseils :
Faire un essais pour s'assurer que votre dessin ne va pas baver (ce qui peut arriver en fonction du papier et du verni utilisé).
Rester sur des créations de petite taille et de forme pas trop découpée (sinon elles ont tendance à gondoler).

Pour le pliage des pochettes, c'est par là.

samedi 17 juin 2017

Gentil coquelicot nouveau

Pour Mathilde, qui fête son anniversaire à la saison des coquelicots, une petite parure éphémère aux couleurs de saison.



Du papier de soie rouge, quelques agréments et bricoles diverses et hop des bijoux coquelicots.

Le papier de soie est enduit d'une couche de vernis à ongle transparent de chaque côté. Cela permet de lui donner de la tenue et de le protéger, mais l'ensemble reste sans doute très fragile (crash test en cours ..).

dimanche 4 juin 2017

Teinture

Il y a quelques temps, j'ai acheté un lot de petites serviettes de tables en coton à un stand d'Emmaüs. Comme certaines étaient très tâchées, je les utilise pour emballer les aliments que je souhaite transporter (pomme, pain, ...).
Pour pouvoir les différencier des serviettes, j'ai décidé de les teindre avec du thé selon une recette du livre "teinture au naturel". Le thé donne une teinture solide (qui tient au lavage) et ne nécessite pas de mordant (substance ajoutée au bain de teinture qui permet au colorant de se fixer durablement sur les fibres). La couleur obtenue est un beige rosé assez doux, même avec un thé très noir.


Teinture au thé

Dans une casserole en inox, faire bouillir 3 sachets de thé noir dans 1,5L d'eau environ pendant 5 minutes. Laisser refroidir puis retirer les sachets.
Humidifier la serviette en coton, la placer dans le bain, rajouter éventuellement un peu d'eau pour que le tissus ne soit pas trop serré. Laisser imprégner quelques minutes en remuant de temps en temps. Porter le tout à ébullition puis laisser bouillir à petit bouillon une dizaine de minutes en remuant de temps en temps.
Laisser refroidir le tissus dans le bain en remuant également de temps en temps, sortir la serviette, la rincer à l'eau claire. Essorer, faire sécher puis repasser.


J'ai fait également un essais avec du curry, on obtient un jaune pâle très doux (la serviette du dessous sur la photo). Cette teinture aurait nécessité en théorie un mordançage à l'alun, mais la couleur a pris quand même. A voir si elle tient ensuite au lavage. 

J'ai imprégné une des serviettes teintes avec de la cire d'abeille suivant cette méthode. Cela donne un emballage permettant de remplacer aluminium et cellophane. Le résultat est convenable mais je pense que le tissus était un peu trop épais, à retester avec un tissus plus fin.